En mai Dame Nature fait ce qui lui plaît !

« Saint-Servais Saint-Mamert et Saint-Pancrace souvent apportent la glace. »
Les « saints de glace » sont une période du mois de mai souvent cités par les jardiniers et les agriculteurs pour anticiper l’effet d’une baisse de la température sur les cultures qui provoque le gel (phénomène de la lune rousse).
« Le mois de mai de l’année décide la destinée. »

Orage de gresle à Saint-Laurent-de-Lin

Acte et transcription communiqués par Yolande ROBERT (CGMP) et Jean-Claude GAUDARD (CGDT) parus dans le bulletin trimestriel Touraine Généalogie n° 106

Le dimanche 5 / jour / du moy
de may / 1619 / arriva en pays
et diocese d’Anjou es lieux cy
apres ddeclares un fleau de Dieu
fort remarquable et tellement
extraordinaire que l’Anjou
nan oyt jamais ouy parler dun fort
qui estoyt un orage de gresle
si grosse quelle rompoyt tout
ou elle passoyt elle commença a
St mathurin sur la riviere de
Loyre 3 lieux pres d’Angers et sen
vint par mazay a st Pierre de
Beaufort, Brion st georges, Cuon
fontaine guérin, milon, le vieil
baugé, Baugé, Bossé, Lasse,
Pontigné, st martin, montpolin,
Vaulendry, Jenetay, Savigne, Thoré,
st mars, Le Lude ; et en pays d’Anjou
et en cours d’autres paroysses
adjacentes les dessus dictes en ce
pays d’Anjou puis au dela entre au
pays du meine jusques en la parroysse de mayet troys lieux par dela
Le Lude


Une gelée si forte à Saint-Flovier

Acte et transcription communiqués par Yanick MAUGARS, adhérent au CGDT, parus dans le bulletin trimestriel Touraine Généalogie n° 108

Nota Il est a remarquer que cette année mil six
cent quatre vingt dix huit a esté une des plus
steriles qui ayt parue depuis le commencement
du siecle et peut estre mesme de tous les siecles
passés, des le commencement du printemps il
y avait une belle disposition pour tous les fruits
de la terre, mais le mois de may jour et feste
de Ste croix et de St flovier patron de cette
paroisse, il fit une gelee si forte que les
vignes et generalement tous les autres fruits de
la terre gelerent tous sans exception ala reserve
des bleds qui furent recueillis en petit nombre

mais Le roy empescha par une declaration
expresse sur peine de la vie de transporter aucuns
grains hors du royaume qui fit que le froment
ne valut pas plus de trente cinq sols et les autres
a proportion, et qui fit encore desordre dans les
provinces de touraine et de barry et jusques vers
orleans fut un orage suivy de grosse gresle qui
arriva le troisième jour de septembre qui fit esgréner
tous les menus bleds qui restoient a moissonner
a cause que l’année estoit tardive ce qui fut
cause que la plus grande partie n’en avoit
pas encore moissoné la moitié les autres le
quart ce qui causa dans cette parroisse une
grande disette de touttes choses et par tout une
si grande sterilité de vin qu’il ny eut que sans
la gascogne ou on recueillit un peu a peine
en pouvoit on trouver pour dire la 1re messe
lesquelles choses j’asseure estre veritables pour
servir de monument a la posterité en foy dequoy
soussigné sur le présent registre et aposé mon
nom Pitouret curé de St flovier.

3.5 4 votes
Évaluation de l'article
Partager via :
S'abonner aux commentaires
Me notifier des
guest
1 Commentaire
plus anciens
plus récents
Inline Feedbacks
View all comments
Groussin
Groussin
3 mois plus tôt

Bravo pour la transcription qui permet de rentre accessible ces textes à des néophytes. Il y a beaucoup de clarté et de détails livrés par nos ancêtres. Ces curés sont un peu les journalistes de leur époque. On peut apprécier également le style et la poésie qui s en dégage.merci pour ce partage