Les loups en Touraine

Avec le Val de Loire nous pénétrons dans la zone rouge la plus marquée par les attaques de loups. Indépendamment des attaques sur le bétail, les agressions sur l’homme y ont été les plus massives pour l’ensemble de l’Hexagone. En trois générations, entre le milieu du XVIIe et du XVIIIe siècles, les habitants de l’Orléanais, de la Touraine et de l’Anjou ont connu les violents épisodes de la confrontation entre l’animal et l’homme. L’extrême dispersion de l’habitat et la pratique générale du gardiennage du bétail par les enfants multipliaient les occasions de rencontre. L’importance du gibier et la diversité de l’élevage attiraient bien des prédateurs.
… Tandis qu’on signale toujours des loups mangeurs d’hommes en Hurepoix et en Beauce chartraine, un nouveau foyer d’attaques surgit au début de l’année 1693 : la Touraine. 
Dans le secteur nord-ouest de la Touraine (Continvoir), l’habitat et les zones cultivées se disséminaient dans un paysage parsemé de forêts, de bois et de boqueteaux, et coupé de landes. … Très vite les ravages s’étendent dans les villages alentour. Le manque d’armes ou le peu d’habileté de ceux qui en détiennent interdisent d’enrayer la pro­gression du fléau.
(extrait d’ HOMME ET LOUP 2000 ans d’histoire, Jean-Marc Moriceau, Université de Caen)


« Brisquet d’un coup de sa bonne hache renversa le loup roide mort. »
Gravure d’Henri Désiré Porret, illustration du livre « Histoire du roi de Bohême et de ses sept châteaux » de Charles Nodier 1830

Carte interactive :
– barre d’outils à gauche : passer en mode plein écran pour visualiser la carte dans de bonnes conditions
– cliquer sur un marqueur de village ou de lieu pour plus de détails


Notes marginales recueillies dans les Registres Paroissiaux d’Indre-et-Loire par Pierre ROBERT :

Courcelles

AD37 – Courcelles Sépulture BMS 1694-1695 6NUM6_086_012 page 5/13

Marie moutour agéé de vingt ans
fut devoréé d’une beste sauvage gardant
gardant les vaches proche lerivier
deslandier, le quatorzie. jour de mars
mil six cent quatre vingt quatorze.
Elle fut inhuméé le jour suivant au
cimetiere par nous curé de ce lieu et
signé preau

AD37 – BMS 1694-1695 6NUM6_086_012 page 6/13

Urban Bonnegens agé de neuf ans neuf
mois fut devoré en valléé par un loup
enragé le sixieme jour de may mil six
cent quatre vingt quatorze, le reste du
corps fut inhumé au cimetiere de
Courcelles par nous curé de Courcelles

et signé preau, curé et dardeau

Langeais

AD37 – BMS 1692-1709 6NUM7_123_015 page 40/233

Le vingt huite jour de novembre mil six cent quatre treize a esté inhumée françoise
angel agée d’environ vingt deux ans ayant esté estranglée ou a plus de demy mengée
par une mauvaise beste requiescat in pace

Monnaie

AD37 – BMS 1750 6NUM6_153_022 page 14/25

Le neuvième jour du may mil sept cent cinquante a été
etranglée par un loup carnacier marie delaleu fille de
defunct Simon Delaleu et de magdeleine delepine
ses pere et mere agée d’environ vingt et un an et a été
inhumée le lendemain du mesme mois et mesme année
par nous vicaire sousigne et en la presence de francois
mignot et de francois mabilleau qui ont declarés ne
scavoir signer de ce enquis

Neuillé-Pont-Pierre

AD37 – BMS 1745 6NUM6_167_011 page 13/23

Aujourdhuy trente unieme jour de juillet mil sept
cent quarante cinq, aeté inhumé dans le cimetiere de
cette paroisse le corps d’andré saulé fils de rené saulé et de
marie Barrier son epouse demeurants aulieu de la latroussiere
dans cette parroisse, trouvé mort hier au soir aux environs
dudit lieu, egorgé, partie des costes du ventre emportées
estant couvert de plaÿes, ressemblantes a des morsures
d’animal, duquel corps ayant eté fait visitte par le sieur
dufillon me chirurgien demeurant dans cette parroisse

a nostre requisition, sur le point de faire la ditte inhumation,
en presence d’un grande nombre de personne, entre autres

des sieurs pierre barré nre Royal, jullien tuppin boucher,
Sebastien Dubordier, de rené et rené bechu marguilliers de cette
Eglise, dont l’avis a eté que ce ne peut estre qu’une beste
carniassiere qui ait devoré partie du corps dudit fils saulé
aâgé detreize ans passés, la ditte inhumation faite en
presence de son pere et de sa mere, de francois morrier, jean
regnault, martin barré et le nommé ducloux par nous, tous
les dessus dits de cette parroisse, excepté de dit martin barré
de la parroisse de samblançay. Laditte inhumation faite
par m. delanoye vicaire dudit samblancay en nostre
presence et a nostre resquisition, tous les susdits nommés qui
n’ont point signés ont declarés ne le scavoir.

AD37 – BMS 1745 6NUM6_167_011 page 15/23

Aujourdhui septieme jour de septembre mil sept
cent quarante cinq a été inhumé dans le cimetiere de

cette paroisse, le corps d’un enfant âagé d’environ
douze ans, appellé michel, fils de michel hardy et de
deffuncte jeanne mortier, avant veuve de louis polisse
décédé d’hier au soir, par un accident, ayant été trouvé
égorgé aulieu de la perodiere où il etoit en service, avingt

pas de la cour d’oû il ramenoit les bestiaux a la maison
environ d’une demie heure après soleil couché, par
une beste sauvage, ainsi qu’il nous a été rapporté par
pierre buttin metayer dudit lieu delaperodiere, lequel
arrivant avec sa charette appercut ledit enfant et la
ditte beste qui le devoroit, et la fit fuir parun coup de
son foüet, desquel fait et accident nous étant encore
rendus plus certain par la visitte que nous avons fait
faire dudit cadavre par le sieur francois jousser m.
chirurgien dans cette parroisse en presénce d’un grand
nombre d’habitans, et particulierement des sieurs urbain
boyer, René chevallier, jacques mortier, jean dubreuil
jean lefevre, intendant et valet de chambre de m. de
chantilly, pierre moisan, nicolas beaunier m. tailleur
d’habits, pierre bechu et jean de gisors sousssignés, nous
avons fait laditte inhumation en presence de pierre polisse
son frere de mere, dudit jacques mortier et françois mortier
ses oncles, de françois barat, louis ducloux, Louis regnault
et joseph pinchet porteurs tous de cette parroisse qui ont declarés
ne scavoir signer

Saint-Cyr-sur-Loire

AD37 – BMS 1692-1706 6NUM7_214_008 page 32/166

Le dixième fut attaquée par une beste feroce francoise Guenault, son
corps aiant été mangé en partie le reste fut inhumé ds le cimetiere.

Saint-Patrice

AD37 – BMS 1681-1697 6NUM7_232_003 page 144/200

Le vingt sixe jour d’Avril 1693 a eté inhumée
dans le cimetiere par nous pretre Curé de St patrice
sousigné une jeune fille ageé d’Environ 13 ans servante
de Jean Cirotteau devorée par la beste Carnaciere,
présents ledit Cirotteau Et Anthoine pitault qui ont dit
ne signer de ce enquis

Source : HOMME ET LOUP, 2000 ans d’histoire
Partager via :

Faites un commentaire

avatar
  S'abonner aux commentaires  
Me notifier des