Devoir de vacances sur fond de testament !

ou

Étienne TENON, du Roannais à la Touraine

Article rédigé par Patricia PILLORGER,
vice-présidente du Centre Généalogique de Touraine

Antogny-le-Tillac est une commune située dans le sud de la Touraine, en limite du département de l’Indre-et-Loire. Elle est entourée par Pussigny (37), Les Ormes (86), Port-de-Pilles (86), Ports (37) et Dangé-Saint-Romain (86).
Également bordée par la rive gauche de la Vienne, Antogny-le-Tillac est à quelques kilomètres du Bec-des-Deux-Eaux, la confluence de la Vienne et de la Creuse.

Le dix-neuvième jour de septembre 1684 a été inhumé dans le petit cimetière de la paroisse d’Anthoigny, Étienne TENON pêcheur depuis quelques années, habitué dans ce pays, qui dans son vivant nous a dit être de Roüanne[1].

Comme nous le pratiquons régulièrement entre généalogistes, nous communiquons les actes d’individus hors département aux associations concernées. En échangeant avec « Ceux du Roannais », ils ont partagé les actes qui suivent.

Étienne TENON est le fils d’Étienne TENON, marinier dudit Roanne et de Philiberte PANIOLE. Baptisé le 26 janvier 1665 en la paroisse de Roanne, il a eu pour parrain le sieur Étienne GRENIER du Cholle marchand voiturier par eau dudit Roanne et pour marraine Anne HELIS femme de François MARNERI voiturier par eau de Roanne[2].

En date du 6 janvier 1683, Etienne TENON, alors orphelin et âgé de 18 ans, a entrepris de partir en voyage et fait un testament nuncupatif[3] devant le notaire royal de Roanne : Après avoir recommandé son âme selon les formules habituelles, Étienne THENON [4]

Le chemin parcouru par Étienne TENON du Roannais à la Touraine n’est pas connu. Fils de marinier et pêcheur de profession, il a certainement emprunté les voies d’eau, un réseau plus sécurisé que les routes en cette fin du XVIIème.
Parti de Roanne, Étienne a pu descendre la Loire en passant par Digoin, Nevers, Orléans, Tours avant d’atteindre Angers et, à partir de Candes-Saint-Martin, il a pu remonter la Vienne jusqu’à Antogny-le-Tillac, où il semble s’établir.


DEVOIR DE VACANCES…

Soleil, parasol, boisson fraîche… tout est réuni pour que vous puissiez vous plonger dans la lecture du testament d’Étienne et réussissiez à en compléter la transcription ! Envoyez-nous les résultats de vos recherches (en mentionnant bien les n° des lignes complétées) et nous les publierons en septembre prochain.

Vous pouvez envoyer vos résultats par l’intermédiaire :

  • du formulaire de contact (indiquer comme Objet : Devoir de vacances)
  • de la messagerie (indiquer comme Sujet : Devoir de vacances)

Bonnes vacances studieuses !!


Sources :
Archives départementales d’Indre-et-Loire, de la Loire, registres paroissiaux, actes notariés.
Données de « Ceux du Roannais », association de généalogie et d’histoire, 42300 Roanne.
CPA, collection particulière ©

  1. AD37 – Antogny-le-Tillac, BMS 1673-1694, vue 80/128
  2. AD42 – Roanne, baptêmes, 1664-1667, vue 28/78
  3. Déclaration testamentaire de vive voix et devant témoins
  4. AD42 – Roanne, notaire 5E449, année 1683

5 4 votes
Évaluation de l'article
Partager via :
S'abonner aux commentaires
Me notifier des
guest

3 Commentaires
plus anciens
plus récents
Inline Feedbacks
View all comments
Moreau Catherine
Moreau Catherine
5 mois plus tôt

Quelle vie d’aventure pour ce jeune homme, qui meure si jeune, bravo pour cet article.

Gabriel Fleury
3 mois plus tôt

Merci pour ce document d’époque. C’est passionnant de pouvoir lire cela, on visualise les personnes de cette époque. Personnellement j’ai commencé mes recherches généalogiques par un test ADN. Les résultats m’ont donné beaucoup d’informations pour compléter mon arbre généalogique. La démarche est intéressante mais tous les laboratoires ne sont pas fiables. J’ai un blog où je partage mon expérience avec les labo les plus connus : https://www.laviedenosancetres.com/

Origine
2 mois plus tôt

Bonjour,
Merci, Avez-vous eu des retours sur la retranscription ? je serais curieux d’en son contenu. (difficile pour moi de retranscrire)