V comme VILMONT

VILMONT (VILLEMONT) Sylvain Amédée

Mort pour la France le 3 mai 1915


Né le 1er juin 1880 à Montbazon, Sylvain Amédée VILLEMONT est le fils de Sylvain VILLEMONT (1854-1924), facteur de la gare de Montbazon, et de son épouse Marie Silvine GALPY (1849-1924), sans profession. En 1911, ses parents sont installés à Chambray au lieu-dit « La Bruyère » ; son père est journalier cultivateur.
A 18 ans, il est cultivateur à Chambray. Il mesure 1 m 63, a des cheveux bruns et des yeux bleus.
Appartenant à la classe 1900, il est recensé à Tours et reçoit le numéro matricule 660.
Il est incorporé le 16 novembre 1900 au 135e Régiment d’Infanterie d’Angers. Il rencontre quelques difficultés et, le 24 février 1904, il est envoyé en Algérie à la 2e compagnie de fusiliers de discipline (il arrive le 9 mars). Il est en campagne en Algérie du 3 mars au 20 octobre 1904. Il passe en section de transition le 14 juillet 1904. Il passe au 131e RI le 24 octobre 1904,  il arrive au corps le 20 mars 1905. Libéré le 30 mars 1905, il reçoit quand même le certificat de bonne conduite.
Dans la réserve il est passé au 66e RI de Tours. Il fait deux périodes, au 66e RI en septembre 1907 et au 266e RI en mai 1911.
Il est condamné par le tribunal de Tours à 6 jours de prison pour vol le 13 novembre 1909.
Le 20 février 1911 il s’installe à Tours, 2 rue Briçonnet.
Il n’attend pas le début du conflit pour honorer « le pinard ». Il est condamné à 4 jours de prison pour ivresse et 6 jours pour ivresse en récidive le 27 septembre 1913.
Rappelé le 11 août 1914, il est affecté au 266e Régiment d’Infanterie.
Il passe au 18e bataillon de chasseurs à pied le 23 octobre 1914. Il est en campagne contre l’Allemagne jusqu’au 3 mai 1915.

Chasseurs à pied à l’attaque

Son bataillon est engagé en Argonne dès fin 1914 dans les prémices de la guerre de positions. En mars 1915 il est déployé en
Champagne dans le secteur de Le-Mesnil-les-Hurlus.
Le 3 mai 1915, le chasseur VILLEMONT est tué à l’ennemi et porté disparu à Le-Mesnil-les-Hurlus dans la Marne (témoignage du groupe de brancardiers du 16e Corps d’armée).
Il avait 34 ans.


Son décès est transcrit le 10 novembre 1917 à Chambray. Il est déclaré Mort pour la France.

ASCENDANCE FAMILIALE sur 5 générations :

  1. VILLEMONT Sylvain, cultivateur, né le 1er juin 1880 à Montbazon (37). Célibataire. Mort pour la France le 3 mai 1915, tué à l’ennemi à Mesnil-lès-Hurlus (51). En 1911, il réside rue Briçonnet à Tours (37).
  2. VILLEMONT Silvain, facteur de la gare de Montbazon (37) (1880), cultivateur (1911) ; né le 5 août 1854 à Saint-Flovier (37) et décédé le 23 février 1924 à Chambray-lès-Tours (37). Marié le 6 avril 1875 à Betz-le-Château (37), seul l’époux signe l’acte de mariage, à 
  3. GALPY Marie Silvine, née le 16 avril 1849 à Betz-le-Château (37) et décédée le 1er novembre 1924 à Chambray-lès-Tours (37). En 1875, elle est veuve de BERTHET Louis. En 1911, ils résident aux Bruyères à Chambray.
  4. Père inconnu
  5. VILMON Louise, née le 7 juillet 1831 à Saint-Hippolyte (37) et décédée le 9 janvier 1913 à Chambray (37), chez son fils.
  6. GALPY Jean, cultivateur, né le 2 mai à Betz-le-Château (37) et décédé le 14 novembre 1849 à Betz-le-Château (37). Marié le 16 octobre 1827 à Saint-Senoch (37) à
  7. CHAMBILLE Marie, née le 29 octobre 1807 à Saint-Senoch (37) et décédée le 3 mars 1875 à Betz-le-Château (37) chez son fils. En 1875, elle est veuve de BARDET Pierre et réside à Obterre (36).
  8. = inconnu
  9. = inconnue
  10. VILMON François, laboureur, né le 26 avril 1780 à Saint-Cyran-du-Jambot (36) et décédé le 16 février 1870 à Saint-Hippolyte (37). Marié le 26 février 1816 à Saint-Hippolyte (37) à
  11. MERY Marie Anne, née le 22 janvier 1791 à Saint-Hippolyte (37) et décédée le 7 septembre 1858 à Saint-Hippolyte (37).
  12. GALPY Jean, cultivateur, né le 17 avril 1785 à La Guerche (37) et décédé le 4 octobre 1863 au Petit-Pressigny (37). Marié le 15 janvier 1805 à Betz-le-Château (37) à
  13. PERRIGAULT Françoise, née 24 juillet 1781 à Paulmy (37) et décédée le 20 mars 1820 à Betz-le-Château (37).
  14. CHAMBILLE Charles, cultivateur, né le 12 novembre 1774 à Saint-Senoch (37) et décédé le 13 octobre 1842 à Saint-Senoch (37). Après son premier veuvage, il épouse BROCHARD Marie le 25 janvier 1814 à Saint Senoch (37), puis AUGER Marie le 30 juin 1828 à Loches (37) et, en 4èmes noces, PITROIS Jeanne le 17 août 1837 à Saint-Senoch (37). Marié le 24 pluviôse an VI (12 février 1798) à Saint Senoch (37) à
  15. MAUREAU (ou MOREAU) Marie, née vers 1775 et décédée le 11 octobre 1813 à Saint-Senoch (37).


UNC, section de Chambray-lès-Tours et Centre Généalogique de Touraine

Partager via :

Faites un commentaire

avatar
  S'abonner aux commentaires  
Me notifier des