J comme Justice et Prévôté

Le Chêne Pendu

Le « Chêne Pendu » relevait de la justice royale.
Il s’agit d’un arbre séculaire de justice : les coupables étaient pendus « haut et court » à la plus haute branche de l’arbre, où on les laissait exposés parfois plusieurs jours. Au pied de cet arbre devait se dérouler, chaque année, les assises du suzerain et les fêtes de la Quintaine.

Ce lieu-dit s’appelait le « Chêne-Crespe » en 1296 et « Chêne-Pendu » sur la carte d’état-major au XIXème siècle.
Il y avait 16 habitants en 1876 selon CARRÉ de BUSSEROLLE.

Le nom de « Chêne Pendu » pourrait peut-être aussi venir du fait que, dans la salle de café où se rendait fréquemment l’écrivain et pamphlétaire Paul-Louis COURIER qui venait à pied à travers la forêt de sa propriété située à Véretz, était exposé un tableau représentant un gros chêne avec une corde autour du tronc…
La maison où était installé ce café est située côté gauche en allant vers Loches.

Ils ont vécu au Chêne Pendu…

Le Grand Porteau et le Petit Porteau

Le Grand Porteau
Fief de justice et prévôté. Le terme est un emprunt précoce du latin « Portus » dont la première signification est le passage. C’est aussi le nom d’un poteau de justice où étaient fouettés publiquement ceux qui étaient pris à passer le sel en contrebande. Ce terme désigne peut-être un ancien octroi où l’on percevait un impôt sur les marchandises vendues à la foire de Saint-Georges.
« Le Grand » est peut-être le nom donné à l’abbé de Cormery.
« Le Grand Porteau » (sur la carte de Cassini) comprenait 54 habitations au XIXème siècle.

Ils ont vécu au Grand Porteau…

Le Petit Porteau
Fief de justice et prévôté.
Le terme est un emprunt précoce du latin « Portus » dont la première signification est le passage. C’est aussi le nom d’un poteau de justice où étaient fouettés publiquement ceux qui étaient pris à passer le sel en contrebande. Ce terme désigne peut-être un ancien octroi où l’on percevait un impôt sur les marchandises vendues à la foire de Saint-Georges.
Le porteau est aussi une avancée de toit devant la porte d’une grange servant d’abri aux charrettes chargées de récoltes.

Ils ont vécu au Petit Porteau…

0 0 vote
Évaluation de l'article
Partager via :
S'abonner aux commentaires
Me notifier des
guest
1 Commentaire
plus anciens
plus récents
Inline Feedbacks
View all comments
Jean-Marie MONMARCHÉ
Jean-Marie MONMARCHÉ
10 mois plus tôt

Attention ! Il y a une erreur sur l’arbre généalogique Denis (Chêne-Pendu). Hélène Denis s’est mariée avec Jean Vouteau et non pas Jean Nouteau. Il y a beaucoup de Vouteau à Chambray et j’en ai plein dans différentes branches de mon arbre.