L comme Lotissements

Depuis une cinquantaine d’années, la population de Chambray-lès-Tours a rajeuni, et est beaucoup moins agricole. L’habitat pavillonnaire et la construction de lotissements se sont développés (Les Charmettes, Gallardon, Horizon-Vert…).

Bellevue

Ce toponyme correspond toujours à un lieu situé en position dominante d’où l’on peut voir les limites d’un domaine.
Au XIXème siècle, ce hameau comprenait 3 maisons dont une closerie. Aujourd’hui le site est occupé par une zone pavillonnaire.

Ils ont vécu à Bellevue…

Les Fontenelles

Mot pouvant provenir de « fons », qui signifie « sources » ; ce nom désignait deux maisons de closiers dépendant de la Guignardière.
Aujourd’hui, la seule trace en est le panneau indiquant une allée bordée de pavillons individuels.

Ils ont vécu aux Fontenelles…

La Gaillardière

Dérivé de « Gaillard », nom de personne attesté depuis 1516 au sens de garçon vigoureux, ce lieu-dit est aujourd’hui évoqué seulement par le nom d’une allée desservant une zone pavillonnaire.

Comme beaucoup de lieux de Chambray, son urbanisation ne date que des années 50, comme l’atteste la photo aérienne ci-contre.

Ils ont vécu à La Gaillardière…

Le Petit-Bouchet

Limitrophe de la commune de Joué-les-Tours ce hameau, composé en 1901 de trois maisons seulement, tirerait son nom d’un diminutif de « boscus » signifiant « bois ».
Il relevait au XVIIIème siècle des fiefs de Bois-Rahier et de Bois-Neuf. Il est aujourd’hui complètement absorbé par des zones pavillonnaires.

Ils ont vécu au Petit-Bouchet…

Les Petites Maisons

Le hameau était rattaché à l’ancien fief des « Grandes Maisons ». Les maisons ne désignent pas des constructions, mais des familles de noblesse ou des ordres religieux.
Le village comptait 21 habitants au milieu du XIXème siècle. La plus ancienne maison de ce village datait sans doute de 1666.

Ils ont vécu aux Petites Maisons…

0 0 vote
Évaluation de l'article
Partager via :
S'abonner aux commentaires
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments