V comme Vivre, naître et mourir quand on est marinier

Article extrait de la publication de l’Atelier du Centre Généalogique de Touraine « LES MARINIERS DE TOURAINE » parue en janvier 1992.

Naître

sur terre

Le neufe jour d’août 1700 fut baptisé par
nous prestre signé Louis née dudit jour fils
de Louis hayme Battelier et de charlotte

Caillard sa legitime epouze ; fut le parein
Mr Jean Compaignon marchand de cette
psse, et la mareinne Dame Marie
Caillard femme de mr Nicolas Cormier
de la psse de Maziere lesquels ont signé
Le pere absent

sur l’eau

Le second jour d’octobre 1682 a esté baptisé hubert fils
de hubert LeCointre voiturier par eau paroisse de St donatien en
[..] et la ville d’orleans et anne poirier sa femme laqlle
est accouchée la nuit derniere en son batteau
[…] le parrain
Mr Louis […] Lamarraine damoiselle
Catherine Ortoisy fille de deffunt renée ortoisy …

Fonder un foyer

Pardevant les conseillers du Roy notaires à Tours soussignés

furent présents Louis HAIME, voiturier par eau, fils majeur de Louis HAIME aussi voiturier par eau, et de Charlotte GOUZAY, demeurant avec eux et dans le domicile de ses dits père et mère paroisse de Saint-Etienne-de-Chigny, assisté et procédant à l’agrément du dit HAIME son père, ci-présent, d’une part ;

Et Louise SOUDÉE, fille mineure de défunt Jean SOUDÉE, pareillement voiturier par eau, et de Marie BOURNAIS, demeurant avec la dite BOURNAIS sa mère île Saint-Jacques, paroisse de Saint-Pierre-le-Puellier de cette ville, procédant sous l’autorité et consentement de sa dite mère, d’autre part ;

lesquels Louis HAIME et Louise SOUDÉE s’étant promis la foi de mariage sont convenus de le solemniser à la première réquisition de l’un d’eux en face d’église catholique apostolique et romaine.

Entreront les futurs époux en communauté de biens suivant la coutume de cette province de Touraine, dans lesquels les dettes, si aucunes étaient nées et contractées avant la célébration du dit mariage n’entreront point, mais seront acquittées respectivement.

En faveur du dit mariage le dit HAIME père faisant tant pour lui que pour la dite Charlotte GOUZAY sa femme donne au dit futur époux son fils deux bateaux avec deux voiles, dont une de neuf toises et l’autre de sept, le tout garni des équipages ordinaires et nécessaires estimés ensemble la somme de mille livres, plus donne à son fils la jouissance d’un arpent de vignes situé susdite paroisse de Saint-Etienne-de-Chigny, la dite jouissance à compter de la récolte prochaine inclusivement, jusqu’au jour du décès du survivant de ses dits père et mère, à la charge de faire valoir le dit arpent de vignes de la même manière qu’usufruitier est tenu faire, le dit usufruit évalué à la somme de cinquante livres, outre rhabillera son dit fils d’habits nuptiaux suivant sa condition…

(Minutes Mouys, 23 janvier 1756)

Mourir

souvent de mort brutale loin des siens et de sa demeure

Le 10 octobre 1582 décès d’Hector AUDINEAU, décédé en bateau, venant de Nantes, et inhumé près de La Voûte, paroisse de Saint-Lambert.

o0o

Le treize Iesme jour d’aoust Mil Six cent soixante dix a este
enterre par Moy Curé soubsignee Nicollas bottet maistre
voiturier par eau Mary d’isabelle Jamin de la paroisse de
St benoist du Retour en la ville d’orléans aagé d’environ

quarante cinq ans, presents Louis […] et voiturier
par eau, guilleaume Coudray ausy voiturier par eau,
et le Sieur Jacque Cavier Maistre descolle, lesdit […]
et Coudray ont dit ne scavoir signer, signe J Cavier,
prevost Curé

o0o

Le quinziesme jour de juin mil sept cent quarente trois a été
inhumé dans le cimetiere de cette paroisse par nous curé soussigné
un garçon qui a été trouvé noyé dans la riviere par urbain
naudin et martin macé mariniers de cette ditte parroisse
ayant un chapelet dans sa poche paroissant agé de vingt ans
ayant les cheveux noirs, defiguré de visage et des mains la
peau en étant otée, et que les naudin et macé nous ont dit
etre le garcon des bateaux du sieur bodineau maistre
marinier de la ville de blois qui a passsé icy avec ses bateaux
il y a aujourdhuy hut jours en presence desdi naudin et macé
et autres qui ont declaré ne scavoir signer barré curé

o0o

(Note de Plessis, desservant de la Paroisse de la chapelle blanche en Anjou)
Nous avons appris par quelques passants dont on ignore le nom
et la demeure que le six janvier 1756 le nommé Louis Barber de
cette parroisse mari de Marie Menier etant avec Marc Bret et
Pierre Boisnard est tombé dans la Loire vers Mont-Jean ce vingt sept
juin mil sept cens cinquante huit raturés quatres mots
1756 approuvé Plessis Desservant
Nous avons appris par quelques passants dont on ignore le nom et la
demeure, que le six janvier mil sept cens cinquante six le nommé Pierre
Boisnard de cette parroisse fils de defunt Michel Boisnard et de Louise
parfait étant avec Marc Bret et Louis Barbot est tombé dans la
Loire vers Mont-Jean sans qu’on ait pû le retrouver ce vingt sept juin
mil sept cens cinquante huit. Pressis Desservant

o0o

Le vingt et un fevrier mil sept cent cinquante
neuf a été inhumé dans le cimetierre de ce lieu
par nous curé soussigné le corps dun homme
noyé que lon a trouvé au bord de la rivière
bourg de cette paroisse que Louis dubois
batellier du port pille en poitou paroisse de

paizé nous a dit être ou nommé etienne…
… garçon de bateau chez francois
dexmé de saumur agé d’environ ving et
huit ans pares proces verbal de visite faite
par le Sir Ruelle en l’absense du juge de restigné
a la requisition du … fiscal d’y celle justice
en presence de jean jausier de cette paroisse
de louis dubois et autres qui ont declaré
ne scavoir signer : […] Bernée curé

4.5 4 votes
Évaluation de l'article
Partager via :
S'abonner aux commentaires
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments